Posé en applique à l’intérieur comme en extérieur, l’appui de fenêtre se distingue par son principal élément, la bavette. Fréquemment appelée tablette, elle permet de placer divers éléments de décoration ou autre. Mais elle constitue surtout une condition essentielle au maintien d’une bonne étanchéité de l’ensemble. Pour les professionnels de la menuiserie extérieure, la bavette de fenêtre est le moyen d’assurer la pleine et entière satisfaction de la clientèle.

 

Qu’est-ce qu’une bavette de fenêtre ?

 

Située en partie basse extérieure d’une fenêtre, la bavette a pour rôle de la protéger des aléas de la météo. Le produit choisi peut être réalisé en aluminium, PVC, zinc ou acier galvanisé. Façonnée de manière à épouser la forme des appuis de fenêtre, elle favorise le ruissellement des eaux de pluie qui s’écoulent du vitrage afin d’éviter toute infiltration. La bavette est un élément essentiel pour préserver l’isolation des fenêtres sur le long terme. En garantissant un excellent écoulement des eaux, elle contribue à un plus grand confort au quotidien et limite l’humidité de la façade et des murs.

 

bavette-fenetre

 

La réglementation du DTU 36.5

 

Conformément au DTU 36.5, un certain nombre de conditions sont à respecter lors de la mise en œuvre d’une bavette de fenêtre sur la traverse basse du dormant.

  • Une pente d’un minimum de 3 % vers l’extérieur doit être appliquée.
  • Une parfaite étanchéité à l’eau doit être réalisée entre la bavette et la traverse basse avec un joint de silicone.
  • Le placement de la partie supérieure d’une bavette doit s’effectuer à un minimum de 2 mm en dessous de la partie basse des trous dédiés aux eaux de drainage pour ne pas gêner leur évacuation.
  • En cas de remplacement de menuiseries, la bavette de fenêtre doit être démontable de manière indépendante. Sa pose s’effectue après la réalisation des calfeutrements.
  • Elle doit bénéficier d’un espace de ventilation en sous-face pour atténuer les condensations sur le gros œuvre.
  • Pour une fenêtre sans rejingot, il est obligatoire de poser une bavette recouvrant toute l’épaisseur du mur. Un écart de 10 mm verticalement et 15 mm horizontalement doit être respecté entre le nez de la bavette et le mur.
  • Une bavette tubulaire doit être équipée de bouchons à ses extrémités ou de joues afin d’y placer une garniture d’étanchéité. Cette dernière doit être réalisée sur un support étanche.
  • Dans le cadre de travaux neufs, il est recommandé de poser la bavette avant l’enduit. Elle doit être rigide et fixée au châssis de manière mécanique, mais également au gros œuvre lorsqu’elle recouvre l’appui. Ces fixations ne doivent pas porter préjudice à la qualité de l’étanchéité à l’eau.
  • Une fixation effectuée avec des pattes situées en dessous de la bavette de fenêtre permet de maintenir le nez tout en procurant une bonne étanchéité et ventilation.
  • Une bavette réalisée en traverse basse d’une porte-fenêtre doit pouvoir supporter le poids des habitants sans atténuer son efficacité.

 

La bavette de fenêtre : un atout esthétique

 

bavette-fenetre-decoration

 

En dehors de ses atouts techniques indéniables, la bavette joue également sur le côté esthétique de la fenêtre. D’une couleur et d’un design cohérents par rapport aux menuiseries extérieures, elle permet de cacher le support en béton et l’ancien châssis en bois. Une fois insérée dans la rainure basse de la fenêtre, seule la bavette reste visible avec la finition sélectionnée et des propriétés pour une parfaite durabilité.

La qualité d’une fenêtre passe aussi par son bon fonctionnement au fil des ans. Une longévité qui peut être mise à mal par d’éventuelles infiltrations si la pose n’est pas effectuée de manière optimale. En favorisant l’écoulement des eaux de pluies, la bavette de fenêtre garantit une excellente protection au bâti et au mur. Installée conformément aux règles du DTU en vigueur, elle empêche ainsi l’humidité de faire des dégâts et répond aux attentes de la clientèle.