D’un point de vue esthétique, il est essentiel d’apporter une cohérence entre les fenêtres et le bâtiment. Qu’elles soient en bois, PVC ou alu, le remplacement de ces dernières est une des opérations les plus fréquentes pour améliorer les performances thermiques de la maison. Pour atteindre les meilleurs résultats, la dépose totale peut s’avérer être une solution plus judicieuse qu’une rénovation sur les éléments existants. Il convient de prendre en compte de nombreux critères afin de déterminer la méthode la plus appropriée pour votre client.

 

Changer une fenêtre en dépose totale : les caractéristiques de cette technique

 

changer-une-fenetre-en-depose-totale-travaux

 

Changer une fenêtre en dépose totale implique de retirer complètement le dormant existant. La totalité des éléments de l’ancienne menuiserie disparaît donc afin de préparer la pose de la nouvelle sur les maçonneries. L’opération nécessite une grande application pour ne pas risquer d’endommager le support. Elle permet ainsi de remettre à neuf cette partie pour maximiser la qualité de pose et les performances de la nouvelle fenêtre. L’apport de lumière est optimisé avec un clair de jour accru et les conditions sont idéales pour réaliser une excellente isolation.

Ce type de mise en œuvre s’oppose à la rénovation sur existant qui limite la quantité de travaux nécessaires en laissant l’ancien cadre en place. Bien que cette méthode engendre un prix moins élevé, la qualité s’en trouve souvent amoindrie.

Voici les étapes à respecter :

  • Mise en place de protections dans la maison.
  • Dépose des éléments : ouvrants, traverses et dormant.
  • Nettoyage du support de maçonnerie.
  • Ajustement des diverses pièces d’appuis.
  • Réalisation de l’étanchéité à l’air et à l’eau par la pose de joints de calfeutrement et de silicone sur la périphérie du nouveau dormant pour assurer.
  • Installation et réglages du nouveau dormant.
  • Fixation du châssis à la maçonnerie.
  • Mise en place des ouvrants et des poignées.
  • Pose des profils de finitions, suivie d’un joint de silicone.
  • Derniers réglages et nettoyage pour finaliser l’installation des fenêtres.

 

Changer une fenêtre en dépose totale : les avantages

 

changer-une-fenetre-en-depose-totale-remplacement

 

Dans le cas où le bâti existant n’est plus de qualité satisfaisante et que l’étanchéité laisse à désirer, la dépose totale est fortement recommandée à la différence d’une pose en rénovation. Il en est de même dans les environnements bruyants pour maximiser les performances phoniques avec des menuiseries adaptées.

La dépose totale a aussi d’autres avantages :

  • Des performances thermiques et acoustiques améliorées.
  • Un apport en lumière élevé grâce à une plus grande surface du vitrage.
  • Elle supprime les éventuels défauts d’usure de l’ancien dormant pour une solidité accrue.
  • Sur le plan esthétique, changer une fenêtre en dépose totale permet une plus grande liberté de choix de menuiseries et de dimensions.
  • Des joints fraîchement réalisés pour une meilleure étanchéité.

 

Des inconvénients à ne pas négliger

 

Le budget

 

À travers le remplacement des menuiseries, la dépose totale entraîne un coût plus important qu’une simple rénovation. Des dépenses qui peuvent se rentabiliser sur la durée avec des économies sur le chauffage grâce à l’isolation et au meilleur coefficient de transmission thermique.

 

Le suivi des travaux

 

Sur ce point, il convient d’être particulièrement vigilant lors de la dépose des anciennes menuiseries afin de préserver les maçonneries.

 

Des finitions supplémentaires

 

Des interventions de peintures seront à prévoir en périphérie des fenêtres suite aux travaux réalisés.

 

Changer une fenêtre en dépose totale prend tout son sens quand les menuiseries existantes n’offrent pas la qualité recherchée par les clients. En plus de l’état de ces dernières, il est bien entendu impératif de prendre en compte leur budget et leurs préférences. Cette opération garantira une meilleure isolation thermique et phonique, ainsi qu’une étanchéité optimale. Si le coût peut être dissuasif, diverses subventions de l’État aident au financement du projet. Sous certaines conditions, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique engendre 30 % de réduction sur le prix du matériel.