La grande variété qui caractérise le marché de la fenêtre rend le choix des modèles de plus en plus complexe. Aux performances des menuiseries viennent s’ajouter le type de matériau, les fonctionnalités et l’aspect esthétique. L’indicateur le plus pertinent pour évaluer leur qualité est le classement AEV avec des résultats qui attestent de son niveau d’isolation et d’étanchéité. Mesurant la résistance de la menuiserie aux éléments air, eau et vent, on le retrouve dans le DTU 36.5 Partie 3 avec les valeurs minimales que doivent respecter les portes et fenêtres pour chaque situation. Le classement AEV constitue une référence de fiabilité qu’il faut savoir mettre en avant auprès de la clientèle.

 

Classement AEV : Principe et fonctionnement

 

Lors du choix des menuiseries, différents éléments entrent en compte avec en priorité le classement AEV. Sa signification se réfère aux initiales des 3 valeurs mesurées avec le A pour la perméabilité à l’air, le E pour l’étanchéité à l’eau et le V pour la résistance au vent. On constate alors une hiérarchie par classes des modèles de portes et fenêtres en fonction de leurs performances. Un indicateur d’autant plus important que les ouvertures sont responsables de 20 à 30 % des déperditions de chaleur d’une maison mal isolée. Plus la note du classement AEV est haute, plus la résistance de la menuiserie est efficace face à l’élément concerné. Une classe élevée est donc l’assurance d’une résistance et d’une isolation thermique de qualité pour répondre aux exigences de vos clients. Le prix d’achat des menuiseries, qu’il s’agisse de fenêtre aluminium ou bois, peut être supérieur du fait de leur excellent classement AEV. L’investissement s’avère néanmoins intéressant, car son excellente isolation entraîne des économies d’énergie sur la durée.

 

classement-aev-bareme

 

Perméabilité à l’air

 

Notée de 1 à 4, il s’agit de la faculté d’une fenêtre à empêcher l’air de rentrer dans le logement. Cette perméabilité de la menuiserie est d’autant plus importante lorsque les températures extérieures sont basses.

 

L’étanchéité à l’eau

 

Avec un classement basé sur une échelle de 1 à 9, la note est suivie de la lettre A pour les fenêtres classiques et d’un B si celles-ci doivent être installées sous une avancée de toit. Une classe élevée est fortement conseillée lors de l’installation de fenêtres dans des régions marquées par des pluies fréquentes et un haut taux d’humidité.

 

 

La résistance au vent

 

Ce classement mesure la résistance à la pression du vent avec une note de 1 à 5, ainsi que la propension à la déformation de la fenêtre avec une note de A à C.

 

classement-aev-etancheite

 

La définition des valeurs à respecter

 

Le lieu d’habitation permet de définir le niveau de performance minimale pour le classement AEV des fenêtres. En effet, la puissance du vent et la quantité de pluie varient en fonction de la région. En France, on dénombre 5 zones aux prédispositions différentes. Suite à cela, divers critères entrent en compte pour déterminer des situations spécifiques soumises à différentes contraintes d’air, d’humidité et de vent. Un tableau résume alors les données pour chaque zone et situation en prenant en compte la hauteur de la fenêtre par rapport au sol

  • Situation A : les logements en zone urbaine avec une hauteur moyenne des bâtiments supérieure à 15 mètres.
  • Situation B : les zones industrielles, forestières et autres zones urbaines.
  • Situation C : les logements à la campagne.
  • Situation D : les habitations situées en bord de mer ou lac.

 

Les données idéales

 

  • Classe A4 de perméabilité à l’air : elle décrit une étanchéité maximale aux vents soufflant entre 0 et 112 km/h.
  • Classe E9A ou E9B d’étanchéité à l’eau : ces données représentent le niveau maximal des fenêtres en façade et fenêtres sous avancée de toit.
  • Classe VA5 de résistance au vent : une résistance optimale même contre les vents violents.

 

Offrant de grandes disparités en fonction des produits du marché, le classement AEV permet d’adapter les modèles aux besoins de chaque situation. Une résistance au vent accrue est ainsi conseillée dans le sud de la France, alors qu’une perméabilité à l’air élevée est fortement appréciée dans le nord. Le classement AEV se combine souvent avec différents labels comme les certifications Cekal et Acotherm pour la qualité de l’isolation thermique du vitrage et de la menuiserie.

Share This