Créé en 1987, le document technique unifié 39 a été révisé afin d’intégrer les nouveaux produits et leurs spécificités de mise en œuvre. Applicable depuis 2006, cette nouvelle version s’applique aux travaux de miroiterie et d’installation de produits verriers réalisés sur tous les types de chantiers, neufs et en rénovation. Des précisions supplémentaires ont été amendées en 2012 avec les parties 4 et 5. En plus de prescrire des méthodes approuvées aux professionnels de la fenêtre, le DTU 39 est le document de référence des assureurs et experts judiciaires. Le bon respect de ses règles est donc essentiel pour garantir la réalisation d’un travail optimal.

Domaine d’application du DTU 39

Le DTU 39 s’applique aux vitrages intérieurs, aux isolants avec des petits bois ou croisillons, ainsi qu’aux vitrages assurant le clos et le couvert avec une inclinaison minimale de 5 degrés.

Il se compose comme suit :

  • Partie 1.1 : Détail des spécifications de mise en œuvre pour les travaux de miroiterie et d’installation de produits verriers dans le cadre de travaux neufs, de réhabilitation, de rénovation ou d’entretien.
  • Partie 1.2 : Description des critères qui entrent en compte dans la sélection des matériaux utilisés.
  • Partie 2 : Elle recense les clauses administratives spéciales liées au bâtiment pour les marchés de travaux de miroiterie et de vitrerie.
  • Partie 3 : L’ensemble des règles de calcul visant à éviter les casses d’origine thermique est stipulé pour effectuer le choix des vitrages placés en paroi extérieure des bâtiments, soumis aux effets des corps de chauffe et à l’ensoleillement.
  • Partie 4 : L’ensemble des règles de calculs est précisé afin d’adapter le bon dimensionnement des verres installés sur chantier.
  • Partie 5 : Il effectue une liste de recommandations pour guider dans le choix des vitrages en fonction des risques de blessures corporelles dus au type d’exploitation des locaux.

Pour s’assurer de la bonne conception de son ouvrage, le professionnel de la fenêtre doit obtenir en amont toutes les informations essentielles. Conformément aux recommandations du DTU 39, il doit définir la nature du vitrage et la qualité de ses performances, notamment au niveau acoustique, d’isolation et de sécurité. Il est impératif d’étudier la nature des menuiseries, du calfeutrement, tout comme la destination de l’ouvrage. Il doit également prendre en compte les sollicitations climatiques, thermiques, les événements naturels exceptionnels et leurs conséquences éventuelles.

dtu-39-p5-vitrages

Les différentes règles de calcul des parties 3 et 4 du DTU 39 visent à déterminer les caractéristiques nécessaires du vitrage :

  • L’épaisseur
  • La composition
  • Les risques de casse thermique
  • Le choix de la garniture d’étanchéité en fonction de la construction.

Mise en œuvre du DTU 39

L’installation d’un vitrage implique d’être particulièrement attentif sur le bon positionnement de ses faces. Pour ne pas être fragilisé, le verre ne doit souffrir d’aucun contact avec une partie métallique ou minérale. C’est pourquoi la première partie du DTU 39 énonce les conditions d’emploi de matériau d’interposition compatible avant la mise en œuvre du vitrage.

  • Les cales d’assise sont obligatoires et permettent de répartir le poids sur le châssis, ainsi que les efforts sur les fixations et les organes de rotation.
  • Les cales de solidarisation atténuent les effets de sollicitations au niveau du plan de la menuiserie.
  • Les cales latérales renvoient au châssis les sollicitations perpendiculaires au plan du vitrage.
  • Les cales périphériques garantissent la bonne sécurité de l’ensemble en empêchant le déplacement du vitrage dans son plan.

dtu-39-p5-pose

La réalisation des systèmes d’étanchéité doit être exécutée dans un total respect de la norme. Elle s’effectue à une température supérieure à 5°C, sauf dans le cas de profilés extrudés thermoplastiques ou en caoutchouc. Il est important d’appliquer les diverses prescriptions mentionnées selon le type de feuillure et de vitrage. Des stabilisateurs pourront être utilisés pour maintenir les bords verticaux des vitrages. Ils seront alors composés d’une pièce verrière continue avec une hauteur variable de 2 cm à 6 m, et pris en feuillure haute et basse.

Focus sur le DTU 39.5

Véritable rappel sur le rôle des parois vitrées dans la protection des personnes, le DTU 39.5 apporte toutes les informations nécessaires pour effectuer le bon choix de vitrage en fonction des obligations de sécurité. Une analyse des risques dans le respect du document technique est impérative avant toute mise en œuvre.

Il s’applique dans un but de prévention pour :

  • Les risques de chutes et de chocs.
  • La protection des biens et des utilisateurs dans le cas de vandalisme aggravé, de malfaisance ou d’effraction.
  • La protection des utilisateurs face à un risque d’incendie ou d’explosion.
  • La protection des utilisateurs en cas de catastrophes naturelles.

Le choix du vitrage, la sécurité, les principes de mise en œuvre, les DTU, les avis techniques et les diverses normes facilitent le travail des menuisiers et des poseurs de fenêtres. Leur bonne application rassure les clients et témoigne d’un savoir-faire de qualité.