Année après année, l’opinion publique prend conscience de l’impact de la société de consommation sur la planète. Les clients sont devenus beaucoup plus sensibles aux efforts fournis par les professionnels de la fenêtre sur le respect de l’environnement et le prélèvement de leurs matières premières. Avec l’économie circulaire, la démarche éco-responsable œuvre contre le gaspillage des ressources et se présente comme un véritable atout pour les artisans qu’il faut savoir mettre en avant.

 

Les grands principes de l’économie circulaire

 

Le mode de fonctionnement de l’industrie et de l’artisanat français consistant à extraire, produire, consommer et jeter nous conduit vers un niveau de consommation des ressources naturelles inacceptable. L’économie circulaire tend à améliorer l’impact environnemental depuis la fabrication jusqu’à la fin de vie des produits. Pour les menuisiers, il s’agit d’un meilleur emploi des matières premières et de leur distribution. C’est également la gestion des anciennes fenêtres et la réutilisation de leurs différents composants. À l’image des 300 000 tonnes de verre récupérées par an, leur rôle est essentiel. Certains éléments comme les poignées ou la quincaillerie peuvent avoir une seconde vie ou être destinés à des magasins spécialisés.

Véritable enjeu pour les années à venir, l’économie circulaire s’appuie sur les circuits courts afin que les déchets d’une industrie puissent devenir la matière première d’une autre. Avec des clients régulièrement sollicités, promouvoir ses fenêtres recyclées est désormais un plus non négligeable dans le processus de vente, tout comme la réduction des distances du transport et la baisse des émissions de carbone.

 

 

Des plateformes numériques pour vous accompagner

 

Vous pouvez également compter sur les outils numériques pour vous aider dans ces changements. Des systèmes solidaires apparaissent au travers de plateformes collaboratives afin de connecter les différents entrepreneurs de l’économie circulaire. Des supports fortement conseillés aux experts de la fenêtre pour faciliter leurs démarches. Ils regroupent des fonctionnalités permettant d’effectuer l’inventaire des matériaux usagés et de les proposer à d’autres entreprises ou acteurs du recyclage.

economie-circulaire-inex

Une des plates-formes européennes pionnière de ce type, iNex Circular, met en relation les donneurs et preneurs de déchets, créant ainsi des réseaux pour s’échanger les matières premières et réutilisables. On peut également citer la société Upcyclea qui permet grâce à un logiciel d’intelligence artificielle d’optimiser les transferts de matières et de gérer facilement le suivi de leurs flux sur la plateforme.

economie-circulaire-upcyclea

 

Des avancées technologiques au service de l’économie circulaire

 

Avoir un temps d’avance sur les concurrents de la région est toujours apprécié, et plus vite on adopte les récents procédés, plus on est efficace. Dans le domaine du recyclage, des technologies de pointe assistées par une armée de capteurs sont actuellement mises au point pour identifier et trier chaque composant des déchets issus des métiers du bâtiment avec une redoutable précision.

En matière de menuiseries PVC en fin de vie, Veka Recycling dispose d’un équipement spécial dans ses centres de recyclage pour classer les matériaux, afin de pouvoir réutiliser le PVC dans de nouvelles menuiseries. D’autres sociétés interviennent comme AGC dans la récupération du verre plat, et l’association des groupes Lapeyre, Saint-Gobain Glass France et Paprec pour organiser l’acheminement des déchets des menuiseries vers les circuits de recyclage. On notera également le projet Precious Plastic et son impressionnante machine qui fait fondre le plastique pour le réemployer dans une imprimante 3D.

En France, l’économie circulaire va petit à petit prendre place dans le quotidien des professionnels du bâtiment. L’appliquer, c’est démontrer son engagement contre le gaspillage des ressources et mettre en avant des productions artisanales éco-responsables. Une plus-value qui joue un rôle essentiel dans les décisions de la clientèle.

 

Share This