Apprécié pour ses performances et son prix attractif, le PVC est également largement plébiscité lors du remplacement d’une fenêtre existante. Qu’elle soit en bois ou en aluminium, la rénovation en fenêtre PVC n’implique pas de gros travaux et offre un résultat très satisfaisant. Il s’agit d’un excellent moyen pour consolider l’isolation d’une maison, donnant accès à un certain nombre d’aides financières écologiques. Plus ou moins pratique et rapide selon la méthode employée, la rénovation d’une fenêtre PVC répondra aux attentes de la clientèle en termes de performances thermiques et acoustiques.

 

La fenêtre PVC en rénovation : Techniques et installation

 

fenetre-pvc-renovation-pose

 

Avec le temps, les fenêtres en bois, en aluminium ou en fer se dégradent et il n’est pas rare de devoir les changer. Leur remplacement par la mise en place d’une fenêtre PVC en rénovation s’avère rapide et efficace, à condition de veiller à la qualité du dormant et à la bonne prise de mesures. Si les performances thermiques du dormant existant sont satisfaisantes, une rénovation de menuiserie partielle est alors conseillée. La réalisation d’un modèle sur mesure permettra de correspondre parfaitement aux dimensions du cadre. La dépose totale est également possible dans le cas de supports de fenêtre existants en mauvais état. Avec le PVC, toutes sortes de formes de dormants de rénovation peuvent être envisagés, depuis le rectangulaire standard, au carré, en passant par le trapèze, une menuiserie avec demi ou plein cintre…

Il convient de ne pas négliger les principales étapes lors d’une pose en rénovation pour préparer le bâti et la nouvelle fenêtre :

  • Retirer toute la quincaillerie de l’ancien bâti, ainsi que les paumelles du dormant existant.
  • Effectuer l’étanchéité entre le bâti et la maçonnerie avec un joint en silicone et veiller à boucher les divers trous d’évacuation d’eau.
  • Pour mieux consolider le dormant, il est important de remplir les feuillures du dormant à l’aide de tasseau de bois. Il en découlera un appui optimal pour le nouveau bâti.

Dans un second temps, il est essentiel de s’atteler à la réalisation de l’étanchéité et des finitions :

  • Réaliser la dépose des vantaux de la nouvelle fenêtre afin de se concentrer sur le dormant.
  • Maximiser l’isolation et l’étanchéité en apposant un fond de joint tout autour du dormant.
  • Vérifier les niveaux du cadre et son équerrage avant de placer le nouveau dormant sur l’ancien.
  • L’utilisation de cales d’espacement est recommandée afin de visser le nouveau bâti.
  • Dans le cas d’un dormant en mauvais état, un habillage des tableaux intérieurs est nécessaire pour adapter la maçonnerie existante aux nouvelles menuiseries.

 

 

Les atouts de la rénovation en fenêtre PVC

 

fenetre-pvc-renovation-sur-mesure

 

Plus que tout autre matériau, le PVC offre une grande facilité d’entretien et apporte de nombreux avantages à ses utilisateurs. Sur le plan de l’isolation thermique, il propose de remarquables performances et contribue à limiter le bruit avec une excellente acoustique. Il n’est pas sujet aux moisissures ou à la rouille et se montre très résistant contre les aléas de la météo. De plus, une fenêtre PVC peut être installée en rénovation sans la moindre distinction du type de dormant existant. Diverses raisons qui font du PVC un choix très apprécié par la clientèle comme les professionnels.

Avec un prix beaucoup plus accessible que le bois et l’alu, la menuiserie PVC fait preuve d’une durabilité exemplaire. Qu’elle soit partielle ou totale, la rénovation d’une fenêtre PVC est moins onéreuse et peut varier en fonction des dimensions, ainsi que du type de vitrage sélectionné. Il faut compter en moyenne de 100 à 200 €/m² pour une menuiserie à double vitrage et jusqu’à 300 € pour du triple vitrage. Grâce à ses grandes qualités d’isolation, la mise en œuvre d’une fenêtre PVC en rénovation permet d’accéder au crédit d’impôt pour la transition énergétique. Avec un taux de 30 %, cette aide contribue à limiter les dépenses réalisées pour le remplacement des menuiseries de votre clientèle. Pour en profiter, le professionnel doit impérativement être certifié RGE. L’obtention d’autres aides est également envisageable comme la prime énergie, une TVA réduite et un éco prêt à taux zéro.

 

Les limites et inconvénients d’une rénovation en PVC

 

En dehors d’une dépose totale, le remplacement par une fenêtre PVC peut engendrer une perte au niveau du clair de jour. En effet, l’épaisseur des dormants impose parfois de limiter la surface du vitrage et donc la luminosité. Si cette conséquence est évitée en changeant une fenêtre en dépose totale, il est alors nécessaire de travailler sur le support au travers d’une mise en œuvre plus compliquée.

Le PVC en lui-même affiche quelques inconvénients, à commencer par une faible résistance aux rayons UV, ainsi qu’un coloris blanc qui jaunit avec le temps.

Enfin, même s’il est recyclable, le PVC n’est pas biodégradable.

 

Pour une meilleure isolation et réaliser des économies d’énergie, il est fréquent de voir la clientèle souhaiter remplacer ses fenêtres existantes. Il s’agit d’un moyen incontournable pour augmenter les performances grâce à de nouvelles menuiseries. Entre une pose sur le cadre existant ou  les travaux plus importants de la dépose totale, la rénovation de fenêtre PVC peut s’effectuer de diverses façons. Le choix s’impose après étude du bâti, si ce dernier est sain ou non. Dans tous les cas, le PVC est un matériau intéressant qui offre un rapport qualité-prix idéal et une bonne durabilité dans le temps.

 

Share This