Pas toujours facile de développer l’une des nombreuses activités qui interviennent dans le secteur du bâtiment. Sélectionnés au regard de leurs réalisations, les membres d’un groupement d’artisans sont reconnus pour leur compétence et leur savoir-faire français. Il permet d’accéder à des marchés plus importants au travers d’une mutualisation des moyens et d’une coordination des différents corps d’états. Une telle association permet de combler l’ensemble des besoins de la clientèle en répartissant les rôles des artisans. De quoi constituer une solution satisfaisante pour gagner du temps dans vos démarches et profiter de nouvelles opportunités.

 

Groupements d’artisans : des avantages dans votre activité quotidienne

 

  • Travail basé sur l’entraide : Grâce à une communication facilitée entre les divers corps d’état, les interventions sur le chantier sont optimisées par un esprit solidaire.
  • Développement de l’activité : Au travers de son réseau, le groupement d’artisans favorise la promotion des activités économiques de chacun. Il constitue un moyen idéal d’enrichir son portefeuille client, tout en restant indépendant.
  • Accéder à de plus gros marchés : Grâce à son approche collective, la coopérative permet de proposer des dossiers plus sérieux pour les appels d’offres. En mettant en commun les compétences de chaque artisan, il est capable de fournir un service complet à tout type de clientèle.
  • Choix d’un interlocuteur unique : Point essentiel permettant de faciliter les échanges, le groupement d’artisans apporte une solution complète aux clients qui bénéficient d’un service coordonnant les différents artisans nécessaires au projet.
  • Garantie de travaux de qualité pour les clients : Choisis pour leurs compétences, les artisans sont formés et informés des évolutions des pratiques. Habitués à travailler ensemble, ils sont jugés sur la qualité de leurs prestations au fur et à mesure des chantiers.
  • Administratif et technique : La mutualisation des moyens simplifie les échanges et donne aux différents membres un accès à des équipements, des logiciels et divers services utiles. En plus d’assurer la sécurité des adhérents par les assurances nécessaires, le groupement d’artisans garantit le respect des DTU à la clientèle.

 

groupement-d-artisans-association

 

Les inconvénients du groupement d’artisans

 

  • Investissement de départ : L’adhésion à une coopérative implique parfois un investissement conséquent en fonction de la structure.
  • Organisation : Pour éviter des déséquilibres d’implication entre les membres, un recrutement sélectif est essentiel. Il doit néanmoins être complété par un fonctionnement relativement souple afin de limiter une forme de dépendance liée aux contraintes et aux règles imposées.
  • Prôner un élan fédérateur : Il est impératif d’instaurer une solidarité dans le groupement en faisant accepter les règles à tous les membres. Un concept qui n’est pas fait pour les visions individualistes.
  • Suivi des diverses entreprises : Coordonner un grand nombre d’entreprises peut s’avérer compliqué et implique une équipe en place pour effectuer la gestion.

 

Pour quels types de travaux ?

 

groupement-d-artisans-travaux

 

En tant qu’artisan seul à son compte, certains marchés restent inaccessibles du fait d’un manque de moyens. Le principal avantage d’un groupement est justement de vous permettre d’intervenir sur tous les types de chantiers qu’il s’agisse d’une clientèle professionnelle ou de particuliers.

  • Dans le cadre d’une rénovation.
  • Travaux d’agrandissement de maison.
  • Construction d’espaces aménageables.
  • Propositions d’aménagement de logements, de bâtiments publics ou autres.
  • Projets de constructions neuves.

Les divers groupements d’artisans

 

  • Le groupement des artisans en Côte d’Or : Formée en 2015, cette coopérative de métiers du bâtiment propose des solutions globales aux clients tout en gardant l’indépendance de ses artisans membres.
  • Le groupement d’artisans en Normandie : Il réunit des artisans qualifiés pour construire, agrandir, isoler ou restaurer les bâtiments.
  • La FFACB (Fédération Française des Artisans Coopérateurs du Bâtiment) : Créée en 1988, elle compte plus de 110 coopératives ou groupements adhérents en 2018. Son rôle est de favoriser le développement des groupements d’artisans par des services efficaces.
  • Pole travaux : Ce groupement d’artisans basé en Savoie propose plus de 30 corps de métiers pour réaliser des ouvrages intérieurs comme extérieurs sur tout type d’habitations.
  • Oktave : Spécialisé dans la rénovation de maisons individuelles, Oktave accompagne les propriétaires de la région Grand Est en leur proposant des groupements d’entreprises et d’artisans qualifiés.

Pour une entreprise qui cherche à se développer, le groupement d’artisans représente une aide non négligeable. Il apporte une infrastructure solide, des moyens bien plus importants et des services internes pour être plus performant. Il impose néanmoins un certain nombre de règles à respecter et l’application d’un principe d’entraide entre les différents membres.