Le recyclage prend de plus en plus d’importance dans les différentes industries. La menuiserie n’y fait pas exception, à commencer par l’aluminium dont la filière est de plus en plus efficace. Cependant, les déchets de la menuiserie bois et PVC se retrouvent encore trop fréquemment enfouis dans des carrières. Pour y remédier, les fabricants de menuiseries basés en Bretagne ont décidé de créer une structure dédiée au recyclage de ces produits : Menrec. Première du genre en France, elle a pour objectif de favoriser le recyclage des portes, fenêtres et déchets divers en fin de vie. Elle s’adresse à tous les artisans et entreprises de la Bretagne et des départements limitrophes et s’étend  en Loire Atlantique, Mayenne et dans la Manche pour participer activement à la réduction de l’empreinte carbone.

 

Naissance et rôle de MENREC

 

Issue de l’association des entreprises bretonnes Atlantem Industries et FenêtréA, Menrec s’inscrit dans une démarche écologique pour recycler les déchets issus de la menuiserie. Après s’être engagés dans une loi anti-gaspillage, les deux fabricants ont souhaité s’allier pour aller plus loin. Menrec va permettre de valoriser l’ensemble des matériaux des menuiseries en fin de vie comme le bois, le PVC, l’aluminium et le verre. Ces derniers sont ainsi réutilisés pour concevoir de nouveaux produits, qu’il s’agisse de portes, fenêtres, volets et autres. Leur valorisation est un moyen incontournable pour réaliser des économies carbone et arrêter l’enfouissement automatique.

De nouveaux fabricants sont venus rejoindre les deux entreprises originelles pour consolider la structure et augmenter encore la portée de son action. Avec le leader français du vitrage Riou Glass et le groupe Bohelay spécialisé dans le transport, Menrec dispose de 4 co-fondateurs emblématiques pour contribuer à faire progresser la filière du recyclage dans le domaine de la menuiserie.

C’est donc le 4 décembre 2020 qu’a été créé Menrec avec un siège basé à Saint-Allouestre dans le Morbihan. Dotée d’une unité de démantèlement, elle propose un système de collecte dans le Grand Ouest de la France qui débutera dès le 1er mars 2021.

 

Solution pour le recyclage et le tri

 

menrec-dechets

 

La valeur ajoutée de la Menrec est une solution clé en main pour réaliser la collecte et le démantèlement des déchets de menuiseries. Elle concerne tous les installateurs situés dans la région Grand Ouest et n’engage aucun surcoût dû à la situation compliquée de la crise sanitaire. Le professionnel concerné obtiendra une attestation pour mettre en avant sa participation au projet d’économie circulaire. Un véritable plus auprès de la clientèle pour témoigner de son engagement sur le plan écologique. Qu’il s’agisse de menuisiers, de spécialistes de la fenêtre, artisans et autres, Menrec met une benne adaptée à leur disposition sans obligation de tri. Une fois pleine, il suffit de prévenir l’organisation via son site internet pour demander la collecte par camion plateau. Avec une démarche simple et pratique, Menrec permet de gagner un temps précieux et sans contraintes.

Les déchets et résidus de menuiserie sont ensuite dirigés vers l’usine de démantèlement et son stockage de 1000 m² pour traitement. L’aluminium, le bois, le PVC et le verre sont dissociés sur place avant d’être acheminés jusqu’aux unités de recyclage adaptées pour chaque matériau. Les nouvelles matières créées vont servir à la création de nouveaux produits des entreprises Atlantem, FenêtréA et Riou Glass.

 

Véritable atout pour limiter les émissions carbones et l’enfouissement systématique, Menrec met son système de recyclage à disposition de plus de 5000 professionnels de la menuiserie dans la région du Grand Ouest. Garant d’une procédure simplifiée et efficace, l’organisation délivre un certificat qui valorise l’activité des artisans et entreprises participant à la démarche d’économie circulaire.

Share This