Dès le 1er janvier 2021, la nouvelle MaPrimeRénov sera l’une des mesures phares du plan de relance du gouvernement Castex pour favoriser la rénovation énergétique. Elle sera alors accessible à l’ensemble des contribuables sans aucune condition de revenus. Essentiels à l’amélioration de l’isolation, les travaux de remplacement des anciennes fenêtres y tiennent une place indiscutable. Une mesure qui risque d’entraîner une hausse des demandes de vos clients pour des menuiseries plus isolantes.

 

Les changements pour l’obtention de l’aide financière MaPrimeRénov

 

Avec 6,7 milliards d’euros dédiés au secteur du bâtiment, le plan de relance met tout en œuvre pour encourager la diminution des émissions de CO2.

  • 4 milliards pour le tertiaire public ;
  • 2 milliards pour étendre MaPrimeRenov aux particuliers, bailleurs et copropriétés ;
  • 500 millions d’euros pour les logements sociaux ;
  • 200 millions d’euros pour les TPE et PME du tourisme et de l’agriculture.

À l’origine, pour bénéficier de MaPrimeRénov il ne fallait pas dépasser un certain plafond de ressources par foyer. Elle est désormais disponible pour tous, mais concerne toujours les propriétaires d’une résidence principale construite depuis plus de 2 ans, pour des travaux obligatoirement réalisés par une entreprise RGE (reconnu garant de l’environnement). Un moyen de proposer la prime de transition énergétique à un plus grand nombre de ménages et de limiter le nombre de logements qualifiés de “passoires thermiques” sur le territoire.

À partir du 1er janvier 2021 et jusqu’en 2022, MaPrimeRénov offre un montant pouvant atteindre au maximum 20 000 euros par ménage. Avec une validité d’une durée de 5 ans, elle sera accordée à travers différents barèmes en fonction des revenus du foyer. Quatre catégories permettront de déterminer un classement des ménages les plus modestes aux plus aisés. La prime sera plus importante pour les plus faibles revenus et une bonification pourra également être allouée dans le cas d’un logement passoire thermique.

De plus, il est important de préciser à la clientèle que MaPrimeRénov peut être cumulée avec diverses subventions pour les travaux les plus conséquents. En plus de cette dernière peuvent s’ajouter l’éco-PTZ, les Certificats d’économie d’énergie (CEE) et toutes les aides des collectivités locales.

 

plan-de-relance-fenetre

 

Les différentes étapes pour prétendre à MaPrimeRénov :

  • Création d’un compte sur le site maprimerenov.gouv.fr ;
  • Réalisation de la demande de la prime accompagnée des pièces justificatives (devis pour les travaux, informations fiscales du foyer, pièce d’identité) ;
  • Réponse obtenue sous 15 jours avec le montant de la prime accordée ;
  • À la fin des travaux, envoie de toutes les factures des professionnels RGE à l’administration pour recevoir la prime ;
  • Simulation de la prime à tout moment sur le site faire.gouv.fr.

 

Quels sont les travaux d’isolation et de remplacement de fenêtres concernés ?

 

Réalisés par une entreprise labellisée RGE, les travaux peuvent être effectués en bénéficiant de MaPrimeRénov si vos fenêtres sont équipées de simples vitrages.

En matière d’isolation, les travaux qui entrent en compte dans l’obtention de MaPrimeRénov sont les suivants :

  • Isolation thermique des fenêtres dans la cadre du remplacement d’un simple vitrage par un modèle à hautes performances thermiques ;
  • Audit énergétique ;
  • Isolation des combles et rampants de la toiture ;
  • Isolation des murs par l’extérieur ou par l’intérieur ;
  • Isolation des toits terrasses.

 

plan-de-relance-remplacement

 

Les conditions d’éligibilité pour le remplacement des fenêtres

 

Avec pour objectif une amélioration de l’isolation thermique du logement, les fenêtres en simple vitrage doivent être remplacées par des modèles à double ou triple vitrage performants.

Les seuils de performance énergétique à dépasser sont :

  • Fenêtres en façade : un coefficient thermique Uw minimum de 1,3 W/m².K et un coefficient solaire Sw ≥ 0,3.
  • Baies vitrées : un coefficient thermique Uw minimum de 1,7 W/m².K et un coefficient solaire Sw ≥ 0,36.
  • Fenêtres de toit : un coefficient thermique Uw minimum de 1,5 W/m².K et un coefficient solaire Sw ≥ 0,36.

 

Pour tous les foyers avec un défaut d’isolation lié à des fenêtres en simple vitrage, le plan de relance va permettre de limiter fortement les pertes énergétiques avec MaPrimeRénov. Une aide bienvenue pour la clientèle souhaitant réaliser les travaux de fenêtres à moindre coût pour profiter des nombreux avantages de menuiseries de qualité au quotidien.

Share This