Très répandue en France, l’ouverture à la française s’applique aussi bien aux fenêtres qu’aux portes. Elle constitue la très grande majorité des demandes de la clientèle du fait de ses nombreux avantages. Ses rares inconvénients impliquent une mise en œuvre de qualité en neuf comme en rénovation pour profiter pleinement du confort qu’elle procure. Heureusement, vous pouvez vous appuyer sur des études et des documents de référence afin de respecter scrupuleusement les méthodes et les spécificités de chaque installation.

 

Porte à la française : les documentations existantes

Pour vous artisans français, la qualité de votre travail est le meilleur moyen de vous différencier de la concurrence. Pour vous y aider, la Fédération Française du bâtiment met à votre disposition un calepin technique de chantier pour les fenêtres et portes extérieures. Composé de schémas et de recommandations, il détaille les conditions optimales de mise en œuvre pour effectuer une pose dans les règles de l’art.

Il tient notamment compte de :

  • La réalisation de l’isolation thermique par l’extérieur
  • Des obligations liées à l’accessibilité de personnes handicapées
  • L’intégration des menuiseries extérieures dans les murs à ossature bois.

La FFB et son département fenêtre mettent également en libre accès une étude intitulée :  » simulation de remplacement des fenêtres et volets dans les bâtiments d’habitation maison individuelle ou logement collectif « . Elle constitue un argument de poids pour mettre en valeur la qualité des fenêtres à la française au niveau de l’isolation, de l’étanchéité à l’air, du facteur solaire et de la transmission lumineuse. À cela s’accompagne un outil de calcul très utile pour les professionnels de la menuiserie. Il permet de déterminer les propriétés des diverses vitrages utilisées pour s’assurer du respect de la réglementation thermique.

 

Ouverture à la française : les spécificités

Les battants d’une porte ou d’une fenêtre à la française se distinguent par une ouverture verticale qui s’écarte de manière latérale. Ils sont ainsi raccordés au châssis par un encastrement des fiches dans les paumelles. Avec 2 charnières ou plus selon la taille et le poids du battant, la gravité assure le bon maintien de l’ensemble. Autrefois, la fiche se situait sur le dormant et le gond était placé sur le vantail.

porte-a-la-francaise-exemple

Qu’il s’agisse de produits bois, aluminium ou PVC, on peut observer plusieurs variantes :

  • Oscillo-battant

La faculté d’entrebâiller horizontalement un vantail vers l’intérieur est possible avec la fenêtre à la française grâce à la pose d’un oscillo-battant. Il permet d’ouvrir tout en évitant à la pluie de s’infiltrer. Un dispositif anti-défenestration peut être ajouté pour garantir une parfaite sécurité.

  • Entrebâilleur

L’ajout d’un entrebâilleur à la fenêtre s’avère utile pour la bloquer avec une ouverture limitée. Idéalement installé en amont dans la traverse basse du châssis, le bras articulé permet d’aérer la pièce sans prendre de place.

  • Panneau fixe

Le modèle de fenêtre à la française peut se composer de différents panneaux fixes. Cela limite les dimensions des vantaux tout en favorisant une bonne entrée de la lumière.

Les avantages

  • Fixée dans un unique cadre, la fenêtre à la française propose une installation simplifiée.
  • La fenêtre s’ouvre sur la totalité de sa surface et facilite une bonne aération.
  • La fenêtre peut rester ouverte avec les volets fermés grâce à son ouverture vers l’intérieur.

Les inconvénients

  • Un entretien des charnières est nécessaire pour garantir un bon fonctionnement.
  • En pivotant vers l’intérieur, les battants prennent de la place dans la pièce.
  • La pluie est susceptible de pénétrer lorsque la fenêtre est ouverte.

Relativement aisée avec un dormant de bonne qualité, la rénovation d’une ouverture à la française est bien plus rapide que pour une construction neuve. Pas besoin d’effectuer de travaux de maçonnerie, ni de reprendre les dimensions pour la pose du châssis dans les murs. Le nouveau cadre se fixe sur le dormant déjà en place. Dans tous les cas de figure, il convient de réaliser les bonnes pratiques de mise en œuvre conseillées par la FFB pour s’assurer de la complète satisfaction de vos clients.