Véritable débat pour certains, il existe différentes mises en œuvre possibles pour la réalisation du remplacement d’une fenêtre. Également appelée pose en rénovation, la dépose partielle d’une fenêtre propose de réutiliser le dormant dans l’état afin de ne changer que les ouvrants. Cela implique de ne pas retirer l’ancien dormant si celui-ci est en bon état, au risque de perdre un peu de surface de vitrage et donc de luminosité dans l’opération. Le côté rapide et accessible de la pose de fenêtre en rénovation en fait une solution très demandée par la clientèle.

 

Pose de fenêtre en rénovation : le choix de la dépose partielle

 

Le but principal de la rénovation d’une fenêtre est d’améliorer l’isolation existante. Que l’on retire ou non le dormant, l’ajout de menuiseries plus efficaces engendre forcément une amélioration des performances thermiques et acoustiques du logement. Le vitrage y joue un rôle essentiel. Il peut être double, triple ou doté de facultés précises, comme le vitrage occultant par exemple. Lors de la pose en rénovation, il est possible d’ajouter des matériaux isolants pour consolider le niveau d’isolation. Il faut néanmoins s’assurer de la qualité du dormant afin d’éviter tout défaut d’étanchéité futur. Réalisée dans les règles de l’art, l’opération favorise les économies d’énergie sur la durée et permet de gagner en confort au quotidien.

Si changer une fenêtre en dépose totale se caractérise par le retrait du bâti existant, la dépose partielle n’engage que le démontage de la fenêtre. En fonction du budget de la clientèle et de l’état du dormant, l’une ou l’autre solution s’avère plus appropriée.

 

 

Les avantages et inconvénients de la pose de fenêtre en rénovation

 

La rénovation de menuiseries en dépose partielle engendre moins de travaux qu’une dépose totale et donc un coût bien moins important. En gardant le dormant, il n’y a pas d’ajustements de maçonnerie à réaliser lors de la dépose de l’ancien cadre. Seuls les vantaux sont déposés et remplacés par le professionnel. Enlever le dormant existant peut causer diverses dégradations sur le support et les murs qui rendent l’opération risquée. Outre les travaux de maçonnerie, la pose de fenêtre en rénovation évite de devoir effectuer de nombreuses finitions  et reprises sur les murs tout autour de la fenêtre, à la différence de la dépose totale. Avec ce type de pose, il est également possible de mélanger les matériaux lors d’une rénovation, avec par exemple des ouvrants PVC sur un dormant en bois.

A contrario, la réutilisation du dormant existant implique que ce dernier soit en bon état pour ne pas compromettre l’installation dans l’avenir. Un cadre de mauvaise qualité pourrait conduire à une détérioration de l’isolation et de l’étanchéité des menuiseries. La pose en rénovation entraîne une perte en luminosité minime, car la nouvelle fenêtre sera toujours plus petite en se fixant sur le cadre.

 

Les points à respecter pour un résultat optimal

pose-de-fenetre-en-renovation-pvc

 

Ajustements sur l’ancien dormant

 

  • Préparation du dormant en retirant les différentes pièces d’appui, gonds, fiches et baguettes.
  • Réalisation d’un nettoyage des différentes surfaces.

 

Consolidation de l’étanchéité

 

  • Installation de joints en silicone au niveau du cadre.
  • Pose de joints pré-comprimés tout autour de la nouvelle fenêtre.

 

Mise en place de la fenêtre

 

  • Pose et fixation du dormant de rénovation.
  • Vérification de l’aplomb, du niveau et des diagonales.
  • Test de l’alignement et du bon fonctionnement des vantaux avant d’effectuer les réglages nécessaires.

 

Réalisation des finitions

 

 

Alliant esthétique et performance, le remplacement des fenêtres est un moyen idéal pour améliorer le confort et réduire la facture d’énergie. Devant la dépose totale, la pose de fenêtre en rénovation fait partie des travaux les plus fréquemment réalisés par les Français. Elle possède de nombreux attraits pour séduire la clientèle, à commencer par une rapidité de mise en œuvre et un prix réduit.  Avant toute proposition, les professionnels se doivent d’étudier avec soin l’état du support pour pouvoir favoriser cette méthode.

 

Share This