La mise en place d’une fenêtre s’articule autour de 4 grands principes de pose en fonction de différents facteurs comme la nature des murs, la création d’ouverture et bien entendu la configuration de l’existant. On retrouve donc la pose en rénovation, en feuillure, en tunnel et en applique. Très appréciée pour son remarquable rendu visuel, cette dernière offre une excellente isolation ainsi que des dimensions optimales de la surface vitrée.

La pose en applique est la plus fréquemment utilisée dans les constructions neuves du fait de sa qualité de conception.

 

Pose d’une fenêtre en applique : définition

 

Dès lors que les murs sont isolés par l’intérieur, la pose en applique est alors possible. La fenêtre est posée en façade, appuyée contre le mur intérieur afin de couvrir l’épaisseur de l’isolant. Réalisable avec la majorité des types de fenêtres, cette technique installe le dormant sur l’appui de la fenêtre, avant de maintenir l’ouvrage au travers de pattes de fixations tout autour de la baie.

 

Outils et connaissances nécessaires

 

Avant de vous munir des outils adéquats, il est impératif de maîtriser le vocabulaire relatif à la pose de fenêtres en applique. Qu’il s’agisse de bois, de PVC ou d’aluminium, les termes sont les mêmes :

  • L’ouvrant ou le battant concerne la partie de la fenêtre servant à l’ouverture et la fermeture.
  • On parle de cadre ou de dormant pour désigner le cadre maçonné fixe de la fenêtre.
  • La traverse basse est la base inférieure du cadre.
  • La traverse hausse est la partie supérieure du cadre.
  • On parle de tapée pour décrire la largeur du dormant.
  • L’embrasure désigne l’ouverture réalisée dans un mur pour effectuer la pose.
  • Les dimensions du tableau correspondent aux dimensions des menuiseries ou de celles de la maçonnerie finie avec enduit compris.

 

Afin d’effectuer la pose en applique d’une fenêtre, vous aurez besoin des outils suivants :

  • Un marteau
  • Un burin
  • Une perceuse perforante
  • Un niveau à bulle
  • Un mètre-ruban
  • Du fil à plomb.

 

La méthode de pose en détail

 

pose-fenetre-en-applique-installation

 

La mesure

 

Étape essentielle avant toute mise en œuvre, la prise de mesures se réalise à l’intérieur de la maison au niveau du futur emplacement de la fenêtre dans le mur maçonné.

  • La largeur et la hauteur du tableau fini : Il est recommandé de mesurer de chaque côté afin de garder la mesure la plus petite en cas d’écart.
  • La hauteur de l’allège : Cela correspond à l’écartement entre le sol et le bas du tableau.
  • L’épaisseur du doublage : Il s’agit des dimensions exactes de la plaque de plâtre avec son isolant et sa colle.

La fixation

 

Cette partie s’effectue en plusieurs phases au fur et à mesure de l’avancée des travaux. En fonction de la taille de la fenêtre, il est préférable d’être au moins deux pour un travail de qualité.

  • À l’aide de vis et mastic, cela débute par l’assemblage des tapées d’isolation côté extérieur du dormant.
  • Les pattes de fixation sont ensuite vissées au niveau des organes de rotation et des points de fermeture avec un écart maximum de 80 cm et sans effectuer de percement dans le dormant.
  • L’étape suivante est l’étanchéité sur l’appui de la maçonnerie et toutes les parties hautes du tableau en utilisant une bande de mousse imprégnée et du mastic (10 cm de largeur).
  • Enlever la cale de transport sous le dormant pour positionner la fenêtre contre le mur intérieur. Il est conseillé de déposer également les ouvrants afin d’empêcher tout risque de déformation de la menuiserie.
  • Une fois les niveaux, l’aplomb et les diagonales vérifiés, les pattes de fixation doivent être fixées dans le gros œuvre. Pour cela, vous aurez besoin de vis, de chevilles et d’un serre-joint. Les percements nécessaires doivent être réalisés à un minimum de 60 mm des arêtes de la maçonnerie.
  • Il ne reste plus qu’à finaliser l’étanchéité de l’ouvrage avec un fond de joint mousse puis un joint mastic à l’extérieur.

 

Dernière partie : les finitions

 

pose-fenetre-en-applique-finition

 

Après un nouveau contrôle du niveau et de l’aplomb, les ouvrants sont remis en place avec une vérification de leur bon fonctionnement. Un graissage de la quincaillerie peut être envisagé avant de retirer les films de protection et de terminer par un nettoyage. Selon les particularités de certaines fenêtres de types oscillo-battantes ou coulissantes, diverses étapes de finitions peuvent également être nécessaires.

Les avantages de la pose de fenêtre en applique sont intéressants. Mais avant d’effectuer votre choix et de vous lancer, la réalisation de devis comparatifs est grandement conseillée. Cela permet de visualiser les différentes offres de menuisiers à proximité, tels que Solabaie, et d’envisager objectivement le prix de l’opération.

Share This