Les stores intérieurs Reflex’Sol, en supprimant l’effet de serre dans les espaces vitrés, protègent mieux de la chaleur que les protections solaires extérieures. Fabien Lachambre, gérant de la société Adeima qui les conçoit et les fabrique, nous en explique le principe.

Présentez-nous les stores Reflex’Sol en quelques mots ?

 

Fabien Lachambre : Il s’agit de stores intérieurs de protection solaire dotés d’une face métallisée côté soleil, ce qui leur permet d’être plus efficaces que n’importe quel store extérieur.
Nous proposons des stores verticaux – à enrouleur ou à larges bandes verticales – et des stores sous toiture : stores de verrières, de véranda, de lanterneaux, dômes etc. Nous avons des systèmes sur câbles, sur rails, des stores bateaux sous toiture, des enrouleurs sous toiture, des manœuvres par cordon, manivelle, électriques, avec interrupteur, télécommande ou à alimentation solaire. Il y a environ 50 coloris, en unis, faux unis ou à motifs. Le client final peut aussi nous fournir son tissu pour la face décorative, mais il faut que ce soit du polyester.

 

Vous ne proposez donc que des stores ?

 

F.L. : Non. Nous proposons aussi des rideaux thermiques été/hiver. Ils sont faits d’une face tissu réflecteur, d’un complexe isolant – ouate synthétique ou laine de mouton – et d’un tissu décoratif côté intérieur. Certes c’est épais mais cela remplace les volets car le rideau est aussi occultant. Nous essayons de proposer des produits permettant de résoudre tous les problèmes de protection solaire.

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

 

F.L. : Il faut différencier la chaleur et le rayonnement solaire. Le rayonnement solaire traverse le vitrage et se transforme en chaleur au contact d’un corps solide : meuble, personne, sol etc. La chaleur ne peut pas ressortir. C’est l’effet de serre. Notre store fonctionne sur le principe de la bouteille thermos : une couche métallisée et une lame d’air intercalée entre les différentes couches. Nos concurrents utilisent des toiles dites classiques ou aluminisées, qui absorbent le rayonnement solaire et le transforment en chaleur. Les toiles utilisées pour les stores Reflex’Sol sont non absorbantes et réfléchissantes. Ainsi, le rayonnement solaire, au lieu d’être absorbé par le store, est renvoyé non pas vers mais à l’extérieur. Le store empêche ainsi le réchauffement à l’intérieur.

 

Quelle technologie utilisez-vous ?

 

F.L. : Nos toiles Reflex’Sol sont issues des retombées de la recherche spatiale et des isolants minces utilisés dans le bâtiment. Elles sont composées de rubans de mylar (du polytéréphtalate d’éthylène) métallisés insérés dans un maillage de fils polyester tissés.
Nous utilisons des familles de toiles plus ou moins réfléchissantes, de 50 % jusqu’à 95 % de réflexion solaire. Certaines toiles laissent passer la lumière. D’autres permettent de voir sans être vu… Quelle que soit la toile, tous les résultats sont testés, constat d’huissier, facteurs solaires et coefficients GTOT à l’appui.

Vos stores protègent-ils aussi du froid l’hiver ?

 

F.L. : Certains types de toiles que nous utilisons assurent une protection solaire l’été et une isolation thermique l’hiver,sur le principe des isolants minces. Là aussi, des tests sont systématiquement effectués sur les différentes solutions. Ces tests montrent que nos produits sont bien plus efficaces que des volets roulants, en hiver comme en été.

Vos stores répondent-ils aux attentes des chantiers BBC ?

 

F.L. : Oui, et nous développons notre activité dans ce sens. Depuis un an et demi, nous communiquons sur les stores anti-chaleur pour les baies, fenêtres, vérandas et verrières des ERP (Etablissements Recevant du Public). Nous travaillons avec des thermiciens pour proposer des produits adaptés, et offrir une protection intérieure équivalente à celle d’une protection extérieure, avec toute la facilité que cela implique pour l’installation et l’entretien. Cela nous offre de grosses perspectives en bureaux, logements sociaux, logements étudiants…

Cependant, les fabricants de verre proposent désormais des vitrages hyper performants permettant de limiter l’effet de serre…

 

F.L. : Oui mais, malgré tout, ces vitrages laissent passer un peu de chaleur et un store reste nécessaire. Sans compter que les habitants veulent aussi un aspect déco et continuent à vouloir se protéger des regards extérieurs. Ces vitrages très performants ont aussi le défaut de leur qualité car ils empêchent la chaleur d’entrer en hiver. Tandis qu’avec un store, il suffit de le laisser ouvert en hiver pour bénéficier des rayons du soleil.

Share This