Très fréquente dans le domaine du BTP, la sous-traitance est une pratique idéale pour combiner les compétences de plusieurs artisans ou entreprises. Le client final bénéficie ainsi d’un seul et unique interlocuteur chargé de superviser l’ensemble des travaux. Chaque entreprise du bâtiment devient ainsi une potentielle source de chantiers en fonction de ses besoins. Avec pour mot d’ordre la coopération, le travail en sous-traitance constitue un moyen important pour remplir son carnet de commandes et créer des collaborations durables. On y trouve de nombreux avantages, mais aussi quelques inconvénients qu’il faut savoir appréhender pour le bon déroulement de son activité.

 

 

Le travail en sous-traitance dans le bâtiment : explications

 

Régi par la loi de 1975, le principe de la sous-traitance consiste à déléguer un ou plusieurs corps d’état à une autre entreprise au sein d’un chantier. Il peut s’agir aussi bien d’une construction neuve que d’une rénovation. L’entreprise principale garde l’entière responsabilité du chantier et traite directement avec le client final. Le sous-traitant est uniquement en liaison avec cette dernière et n’intervient que sur la partie pour laquelle il est mandaté. Les travaux sont réalisés selon le cahier des charges émis par le maître d’ouvrage et dans le respect du calendrier pré-établi.

Un contrat de sous-traitance en btp lie l’entreprise principale au sous-traitant, notamment dans le cadre d’un marché public. Pour répondre aux appels d’offres, il est également possible d’effectuer de la co-traitance en regroupant plusieurs entités afin de rivaliser avec les grands groupes. Vous pouvez retrouver le modèle de contrat de sous-traitance en construction et toutes autres informations spécifiques au secteur.

 

 

Les avantages du travail en sous-traitance

 

Si les entreprises ont souvent recours à la sous-traitance, c’est qu’elle ne manque pas d’avantages au quotidien. Pour le donneur d’ordre, elle permet de recourir à une main-d’œuvre qualifiée lorsqu’il ne dispose pas des effectifs suffisants. Pas de contrat de travail nécessaire, il fait appel à des artisans et des ouvriers aux compétences nécessaires à l’exécution d’un chantier. Quand la sous-traitance devient régulière, une relation de confiance s’installe et il devient plus facile de répondre à des chantiers de grande importance tout en respectant les délais imposés.

De son côté, le sous-traitant bénéficie de chantiers pour éviter les périodes creuses tout en restant indépendant. Cette pratique contribue à diversifier le portefeuille d’entreprises susceptibles de proposer du travail.

 

La sous-traitance engendre son lot d’avantages :

  • En confiant certaines tâches, le maître d’ouvrage reste concentré sur son cœur de métier et la supervision.
  • Permet de répondre à un plus grand nombre de demandes de chantiers, plus complexes et de taille plus importante.
  • L’entreprise principale acquiert une plus grande flexibilité.
  • Apporte de nouvelles compétences techniques à la société donneuse d’ordres.
  • Favorise les échanges de connaissances entre les entreprises et artisans.
  • Avec des durées à moyen et long terme, les contrats de sous-traitance remplissent le calendrier au fil des mois.
  • Liés par un contrat, l’entreprise principale et le sous-traitant gardent leur indépendance.

 

travail-en-sous-traitance-batiment-avantages

Les inconvénients du travail en sous-traitance

 

Une collaboration en sous-traitance n’est pas exempte de toutes difficultés et peut entraîner des litiges entre les deux parties. En tant que responsable du chantier, l’entreprise principale engage sa crédibilité auprès du client. Si les prestations d’un autre professionnel ne sont pas à la hauteur, c’est à lui que revient la charge de corriger les éventuelles malfaçons.

Les tarifs d’un travail en sous-traitance sont moins intéressants que pour un chantier en direct à cause d’une concurrence élevée. Un entrepreneur sous-traitant peut se retrouver confronter à la mauvaise foi du maître d’ouvrage et avoir des difficultés à se faire payer.

 

 

Trouver du travail en sous-traitance dans le bâtiment

 

Très avantageuse dans le cadre d’une relation de confiance, la sous-traitance dans le secteur du bâtiment facilite le bon développement de l’activité. Elle représente un excellent moyen de remplir le carnet de commandes tout au long de l’année. Il existe différentes méthodes pour se voir proposer des offres de travail en sous-traitance.

  • Profiter du bouche-à-oreille dans la sphère professionnelle.
  • Rejoindre à un groupement d’entreprises du BTP.
  • Collaborer avec les architectes et les courtiers en travaux.
  • Soigner ses relations avec les entreprises partenaires.
  • Répondre aux offres de chantier en sous-traitance issues des réseaux de prescripteurs.
  • Créer une situation de bonne entente entre intervenants au sein des divers chantiers.
  • Se montrer présent sur les réseaux sociaux professionnels et sur internet.

 

En parallèle de la recherche de clients, le travail en sous-traitance offre de nombreuses possibilités de chantiers à condition de faire jouer son réseau. Alors que le donneur d’ordre va pouvoir profiter d’une hausse de ses effectifs et de ses compétences, le sous-traitant se voit bénéficier de propositions toujours plus nombreuses et d’une notoriété accrue dans le secteur. Une solution idéale pour trouver des chantiers en sous-traitance et obtenir un flux de commandes régulier.