Dans la lignée des types de verres de sécurité, le verre armé offre une protection optimale contre l’effraction grâce à sa conception unique. Renforcé par une grille lors de sa conception, il permet d’empêcher les cambrioleurs de s’introduire dans une maison ou un bâtiment. Même si le verre se brise, l’armature intégrée reste en place afin de garantir la tranquillité des propriétaires. Bien qu’il soit de moins en moins utilisé au profit du verre feuilleté, on le retrouve encore pour des éléments d’architecture spécifiques, aussi bien dans les locaux professionnels que d’habitations.

 

Verre armé: principes de fabrication du verre armé

Le verre armé se distingue par sa structure renforcée de fils métalliques que l’on nomme le treillis. Ce dernier est composé de mailles de 12,5 mm et de 25 mm avec une forme carrée ou hexagonale. Pour parvenir à ce résultat, les bandes de verre plat sont rendues molles et flexibles dans un four à très haute température. Une fois malléable, une première bande passe entre des rouleaux afin d’y fixer la grille. Une seconde bande est ensuite pressée de l’autre côté de la grille pour que celle-ci soit totalement incorporée au vitrage. Une fois bien au centre, la grille voit le verre refroidir et se durcir autour d’elle afin d’obtenir sa résistance.

verre-arme-description

Le verre utilisé est constitué de verre, mais également de diverses couches de plastique et de polycarbonate pour une plus grande efficacité. Il peut ensuite être découpé en feuilles pour répondre aux besoins des différents clients. On le retrouve en coupe brute ou réalisé avec des arêtes abattues.

Avantages et inconvénients du verre armé

La solide armature du verre armé permet de freiner toute tentative d’effraction, jet de pierre ou autres projectiles. Lorsque le verre se brise, les mailles de fer permettent de retenir en partie les morceaux de verre, diminuant ainsi le risque de blessures. Contrairement au verre feuilleté, le risque de coupures n’est pas inexistant, mais tout de même bien plus sécuritaire qu’un vitrage classique. La présence de la grille n’améliore pas la résistance mécanique du verre. Néanmoins, elle possède la faculté de se déformer afin d’absorber les chocs et ne se casse pas en laissant un passage.

D’un point de vue de confort, le verre armé présente une faible isolation thermique, ainsi qu’une maigre résistance au feu. De plus, il est plus onéreux que la majorité des autres types de verre. Guère esthétique, il propose plusieurs types de grilles avec des carreaux de différentes tailles afin de varier le design. Il offre tout de même un style rétro qui peut être très apprécié par certains clients.

verre-arme-isolation

Utilisations du verre armé

Dorénavant, le verre armé est principalement destiné à des éléments extérieurs. Son rôle consiste à faire entrer la lumière tout en offrant une protection importante contre les intrusions. Quand le verre est cassé, la grille offre une défense supplémentaire capable de ralentir considérablement même les cambrioleurs équipés du matériel nécessaire. Son aspect dissuasif est bien souvent un atout suffisant pour repousser la majorité d’entre eux.

Il est généralement proposé au travers d’une découpe sur-mesure pour la réalisation de :

  • Toits de hangars ou de locaux commerciaux
  • Marquises et auvents
  • Toitures de bâtiments secondaires
  • Structure de jardin d’hiver
  • Serres et verrières
  • Hublots de bateaux
  • Porte encadrée et mobilier
  • Réalisation de grandes coupoles…

En matière de vitrage, il est impératif de savoir conseiller efficacement les clients avec les différentes solutions à leur disposition. Le verre armé en est une qui s’avère utile pour des réalisations spécifiques majoritairement d’extérieur, car il ne possède pas les propriétés isolantes du verre feuilleté. Bien qu’il ne soit pas incassable, le verre armé permet de garantir une certaine sérénité en matière de protection contre les infractions.