A ne pas confondre avec un vitrage anti-vandalisme, le vitrage anti-effraction est capable de ralentir considérablement une tentative d’intrusion. Parfois appelé vitrage à sécurité renforcée, il se caractérise par une grande résistance aux chocs de toutes natures.

Il s’agit d’un type de verre dont la composition dotée de plusieurs verres et de feuilles adhésives de butyral de polyvinyle varie selon différents procédés. Il est fréquent de voir certains assureurs imposer la pose de vitrage anti-effraction pour garantir un niveau de protection limitant fortement les risques de cambriolages.

 

Vitrage anti effraction : fonctionnement

 

Avec pour principal objectif de décourager les personnes mal intentionnées à s’introduire dans le bâtiment, le vitrage anti-effraction maintient une intégrité suffisante de longues minutes. Contrairement à un verre classique, il ne se brise pas en mille morceaux. La présence d’intercalaires PVB permet aux éclats de rester collés, limitant par la même occasion les risques d’accidents et de blessures.

La grande résistance et la quantité de ces films adhésifs permettent de résister à un certain nombre de coups de masse ou de hache. Ils sont répertoriés selon une classification de la norme NF EN 356. Le vitrage SP10 respecte d’ailleurs cette norme européenne.

 

vitrage-anti-effraction-porte

 

Les doubles vitrages anti-vandalisme correspondent aux classes de P1A à P5A. Cette dernière se montrant déjà particulièrement solide avec pas moins de 6 feuilles PVB et une épaisseur de 10,3 mm.

 

 

Les classes suivantes, P6B, P7B et P8B, concernent des triples vitrages ou plus capables de résister respectivement à 30, 51 et 71 coups, avant de former une ouverture de 40 x 40 cm suffisante pour le passage d’un homme. En fonction du type de bâtiment et des particularités des différents contrats proposés, les assureurs exigent une classe minimum de P6B pour équiper vos fenêtres où se limitent la classe anti-vandalisme la plus haute P5A.

 

Avantages et inconvénients du vitrage anti-effraction

 

Le temps moyen d’une tentative d’effraction est de 3 minutes. Au-delà, les cambrioleurs ont tendance à considérer la protection trop importante et ne s’attardent guère plus longtemps. Le rôle des vitrages anti-effraction SP10 est de les pousser à l’abandon en affichant une résistance trop élevée, assurant ainsi la sécurité des habitants qu’ils soient présents ou non.

Suite à un acte de vandalisme ou à un accident domestique, il arrive qu’une vitre soit brisée et les éclats coupants peuvent aisément causés des blessures. Sur ce point, le verre feuilleté du vitrage anti-effraction se brise, mais ne tombe pas réduisant considérablement les risques de coupures. Il offre une plus grande sérénité dans le quotidien et permet de rassurer vos clients sur sa qualité accrue en matière de sécurité pour toute la famille.

 

vitrage-anti-effraction-casse

 

Affichant une épaisseur élevée, ainsi qu’un grand nombre de verres, le vitrage anti-effraction dispose d’excellentes performances thermiques et acoustiques, selon les différents modèles. Ils limitent grandement les bruits venants de l’extérieur, tout comme la propagation de ceux issus de l’intérieur. Les divers traitements appliqués aux verres permettent d’arrêter l’ensemble des rayons ultraviolets solaires, sans pour autant atténuer la transparence.

Parmi les inconvénients, le poids plus important de ces vitrages rend leur installation plus éprouvante et compliquée. Bien que sa résistance soit un avantage, elle peut devenir une contrainte en cas d’incendie s’il est nécessaire de briser une vitre pour s’échapper.

De nos jours, avec les vitrages anti-effraction, l’apparente fragilité du verre n’est plus synonyme de faille de sécurité. Leur résistance est capable d’atteindre de hauts niveaux de performance pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Avec des prix pouvant aller de 115 à 250 € le m² sans le coût de la pose, ils deviennent accessibles au plus grand nombre.

Des tarifs qui varient selon les classes régies par la norme, mais qui s’avèrent éligibles aux aides financières de l’État ou de l’ANAH. Dans tous les cas, il est important de savoir proposer la catégorie de vitrage de fenêtre la plus appropriée aux besoins de vos clients.

 

Share This