Dans la grande diversité des fenêtres de sécurité, le vitrage classe P2A est l’un des verres feuilletés les plus fréquemment employés. Constitué d’intercalaires de polyvinyle de butyral à la grande faculté adhésive, il fait partie de la famille des vitrages anti-vandalisme. Sa grande polyvalence et son coût abordable en font un produit aussi bien apprécié par les particuliers que les professionnels.
Soumis à une série de tests précis, le vitrage classe P2A apporte plus de sérénité dans le quotidien de ses utilisateurs grâce à une résistance accrue contre les chocs. Avec de bonnes propriétés thermiques et phoniques, ce type de verre représente une option intéressante qu’il faut savoir mettre en avant pour conseiller efficacement la clientèle.

 

Vitrage classe P2A : les différentes classes de vitrages

 

Conformément à la norme EN 356, deux grandes catégories de vitrages se distinguent. De la classe P1A à P5A, on retrouve les vitrages anti-vandalisme, puis les vitrages anti-effraction entre les classes P6B et P8B. La présence des lettres à la fin de leur appellation signale le mode de rupture du vitrage, soit A pour recuit et B pour le vitrage feuilleté. Hiérarchisés en fonction de leurs performances, les différents vitrages subissent des expérimentations permettant de déterminer la classe correspondante.
La première catégorie voit sa structure mise à l’épreuve pour jauger sa faculté à résister aux jets de projectiles. Le test consiste à laisser tomber une bille d’acier de 4,11 kg à plusieurs reprises, sans que celle-ci ne traverse la vitre. En fonction de la hauteur et du nombre d’essais, les résultats contribuent à évaluer la résistance de vitrages de manière concrète.
La seconde catégorie concerne des vitrages plus épais et possédant un nombre bien plus élevé de films adhésifs PVB. Leur superposition offre la possibilité de résister à des impacts répétés de hache ou de masse jusqu’à la création d’un espace permettant le passage d’un homme. Les vitrages les plus performants résistent à plus de 70 coups à la suite.

 

Caractéristiques de la classe P2A

 

vitrage-classe-p2a-schema

 

Second niveau de protection de la catégorie anti-vandalisme, le vitrage classe P2A correspond généralement à un format de verre 44.2. Cela signifie qu’il se compose de deux feuilles de verre de 4 mm chacune, fixées entre-elles par deux intercalaires PVB de 0,38 mm.
Avec un poids de 20,8 kg/m², il affiche une épaisseur totale de 8,8 mm et se montre capable d’empêcher le passage de trois billes après une chute de 3 m de hauteur. Sa résistance est le fruit de l’action des films PVB qui maintiennent solidement les feuilles de verre, multipliant ainsi leur capacité à résister à toutes sortes de choc et impacts.

 

Vitrage classe P2A : les avantages

 

vitrage-classe-p2a-baie

 

Comme tout verre feuilleté, le vitrage classe P2A dispose des nombreux atouts de cette technique d’assemblage. En plus d’une sécurité renforcée contre le vandalisme, elle permet d’assurer une plus grande sécurité pour les usagers au quotidien. Grâce aux propriétés adhésives du polyvinyle de butyral, le vitrage ne tombe pas en morceaux. Ce dernier se fissure, mais les bris de verre restent collés à la surface. De cette manière, tout accident ou blessure dus à un éclat est évité. Il est important de noter que la conception du vitrage apporte une isolation thermique et acoustique améliorée.
Le vitrage classe P2A offre néanmoins un niveau de protection plus faible que les vitrages de catégories supérieures utilisant des verres trempés ou blindés.

Avec des qualités non négligeables en termes de sécurité, le vitrage classe P2A peut également proposer des fonctionnalités supplémentaires. Profitant d’un tarif moyen de 85€ HT par m², il s’avère à la portée de tous avec un excellent rapport qualité-prix. L’ajout de procédés renforçant l’isolation thermique est envisageable, de même qu’une protection anti-UV accrue. Autant d’atouts qui ne manqueront pas de combler les attentes de nombreux clients en fonction de leurs besoins.