Pour les professionnels du bâtiment, la pose du revêtement de sol est une étape essentielle. Généralement effectuée en amont des autres corps d’état, elle répond à de stricts principes de mise en œuvre pour obtenir un résultat de qualité. Dans le cadre des revêtements de sols souples, il s’agit de la famille des documents techniques unifiés 53 qui encadre les bonnes pratiques à appliquer.
Norme française depuis 2007, le DTU 53.2 se réfère aux différents travaux d’installation des revêtements de sol PVC collés, qu’ils soient en lés ou en dalles. Une réglementation qui a permis d’interdire la pose adhérente sur dallage causant des remontées d’humidité, source de nombreux litiges. Il constitue un guide idéal au travers de son cahier des clauses techniques pour effectuer des ouvrages conformes aux attentes de vos clients dans les règles de l’art.

 

 

Champ d’application et conditions de pose

 

Véritable livre de référence pour les experts et les assureurs, le NF DTU 53.2 énonce un ensemble de normes à respecter pour éviter toute contestation. Avec un large domaine d’application, il se rapporte à l’ensemble des travaux de mise en œuvre de revêtements en PVC collés des logements, bâtiments administratifs et communaux, bureaux, magasins, complexes hôteliers et autres. Il offre différentes solutions à appliquer selon les cas de figure pour éviter les remontées d’humidité, aussi bien dans le neuf qu’en rénovation. Il détaille les méthodes de collage et de pose, ainsi que les conditions de stockage en fonction du support des locaux visés.

dtu-53-2-materiaux

 

Des matériaux variés

 

Conformément aux normes européennes NF EN 649 à NF EN 655, le document technique unifié 53.2 concerne les revêtements de sol en matériaux synthétiques à base de polychlorure de vinyle. À la fois résistant et imperméable, le PVC se montre adapté à une usure régulière et très facile d’entretien. Il a également le mérite de proposer de très nombreux designs.

 

On retrouve parmi les choix proposés :

  • Des produits entièrement en polychlorure de vinyle.
  • Du PVC sur support polyester ou en jute.
  • Du polyester avec un envers composé de PVC.
  • Du PVC avec un support en mousse.
  • Du PVC sur support confectionné avec du liège.
  • Des dalles d’aggloméré à base de liège constitué d’une couche d’usure PVC.
  • Des dalles semi-flexibles à base de PVC.
  • Du PVC expansé.
  • Des revêtements de sol PVC manufacturés…

 

 

Des supports réglementés

 

Avec sa liste de bonnes pratiques et recommandations, le DTU 53.2 présente des techniques et méthodes qui varient en fonction des matériaux, des colles utilisées, de la configuration des lieux et des prescriptions des fabricants. C’est pourquoi il impose au support des conditions précises. Avant toute mise en œuvre, le poseur doit effectuer des travaux préparatoires pour garantir qu’il soit propre, sec, avec une excellente planéité et non friable.

Parmi les supports autorisés pour la pose de revêtements de sols PVC collés, on retrouve :

  • Les supports béton.
  • Les dallages.
  • Les planchers.
  • Les escaliers.
  • Les chapes d’asphalte.
  • Les supports neufs à base de liants hydrauliques.
  • Les supports neufs à base de bois ou de panneaux conformes au DTU 51.3.

 

À condition d’être validés et mis en œuvre selon les directives d’un avis technique, les supports suivants sont également acceptés :

  • Les chapes sèches.
  • Les chapes anhydrite.
  • Les chapes fluides à base de ciment.

 

 

DTU 53.2 : les exceptions

 

Toutes les situations ne sont pas prises en compte par le DTU 53.2. Il n’est donc pas applicable pour différents types de pose tels que :

  • La réalisation en pose libre ou tendue.
  • La mise en œuvre sur un dallage en zone inondable.
  • Les bâtiments disposant de siphons de sol ou de caniveaux.
  • Les locaux industriels caractérisés par des trafics autres que les activités humaines.
  • L’exécution de travaux en zones à climat tropical.
  • Les conditions de pose dans des environnements très spécifiques.

 

Indispensable pour s’assurer d’effectuer un travail de qualité dans des conditions optimales, le NF DTU 53.2 est à disposition sur la boutique en ligne du CSTB dès 64,29 €. Les professionnels du revêtement, de l’aménagement intérieur et du bâtiment en général se doivent de maîtriser les diverses étapes détaillées dans ce document pour être en parfaite adéquation avec la norme. Pour les autres types de sols vous pouvez retrouver le DTU 51.2 et le DTU 51.11.